5 min online

Intergamma – "Avec des données, un produit peut être en ligne en moins de 5 minutes. "

Les données relatives aux articles sont importantes et prennent de plus en plus d'importance. "Chaque changement dans le parcours de nos consommateurs impose de nouvelles exigences aux données", explique Ingmar Hensbergen, responsable des données chez Intergamma, dans le magazine professionnel Mix. Non seulement la quantité de données et le nombre de spécifications augmentent rapidement, mais les délais sont également plus courts, beaucoup plus courts. "Nous pouvons maintenant avoir un article entièrement en ligne dans tous les systèmes en 5 minutes". C'est pourquoi Hensbergen est si satisfait de la datapool GS1 (GS1 GDSN).

En mars, Intergamma a connecté le 50e fournisseur à son système d'information sur les produits (PIM) via la datapool GS1 (GS1 GDSN). "En 2019, il y en avait 12 et nous avons exprimé l'ambition dans le magazine MIX d'en avoir 50 d'ici 2020. Nous sommes maintenant trois ans après le début du processus et nous avons atteint ces 50", déclare Ingmar Hensbergen. En tant que responsable de la gestion des données chez le franchiseur de Gamma et Karwei, il travaille avec son équipe tous les jours sur les données, les données et encore les données. L’objectif actuel est la qualité des données. Celle-ci doit s'améliorer et devra continuer de le faire. En même temps, Intergamma a besoin de plus en plus de données par article et le nombre d'articles de l'assortiment change continuellement.

Toute la gamme en ligne

"Nous disposons enfin de l'ensemble de notre assortiment en ligne", admet Hensbergen. "La règle des 80/20 s'applique également à nous. Les derniers 20% sont les plus difficiles. Et les premiers 20% représentaient 80% de notre chiffre d'affaires. Mais le Corona a encore accéléré notre activité.. Chez nous, les ventes en ligne c’est comme un Black Friday tous les jours." Il constate d’une part que l'importance des données est de plus en plus évidente pour Intergamma et ses fournisseurs. D’autre part, la manière dont les clients recherchent, s'orientent et achètent évolue rapidement et le retailer doit montrer sa rapidité d’adaptation.

Le Corona a fait monter les choses d'un cran

Des demandes de données de plus en plus nombreuses

"Le client évolue rapidement et nous voulons le servir le mieux possible. Nous devons réagir vite et être au top sur les développements techniques. Mais chaque changement visant à faciliter le parcours du client impose de nouvelles exigences en matière de données. Par exemple, nous établissons de plus en plus de relations entre les articles et les groupes d'articles afin de passer d'une vente basée sur les produits à une vente basée sur les utilisations. Nous avons besoin de données spécifiques pour cela et toutes les spécifications que nous demandons doivent être remplies de manière complète et cohérente."

Il y a aussi des articles qui étaient autrefois difficiles à mettre en ligne et que Gamma et Karwei vendaient de toute façon dans leurs magasins. "Il n'y avait pas vraiment d'urgence à le faire auparavant. Mais pendant la fermeture de magasins, la plupart du chiffre d'affaires a diminué et ces articles devaient de toute façon être mis en ligne", explique Ingmar. "Et vous avez besoin de données d'articles pour ça aussi."

Liens et relations

En matière de logistique également, Intergamma souhaite optimiser davantage le flux. Pour les centres de distribution, les magasins, mais aussi pour la logistique du flux du commerce électronique. Ainsi, outre les unités de consommation, vous devez désormais connaître la taille et le poids des unités logistiques telles que les palettes et les cartons, ainsi que la classification des substances dangereuses. Tous des exemples de données d'articles qui sont ajoutés. Continuellement en fait. En effet, si un client recherche une perceuse à deux batteries, un certain type de perceuse peut avoir trois batteries. Mais si le bon filtre ne figure pas dans les données de l'article, le produit n'apparaîtra pas dans les résultats filtrés pour le consommateur. C'est encore plus difficile si vous voulez faire correspondre une peinture à l'eau avec certains pinceaux ou papiers de verre. Ou, prenez les configurateurs ou les aides à la décision que Gamma et Karwei utilisent de plus en plus en ligne. En fonction de ses choix, le client arrive pas à pas vers un résultat donné. Dans de tels processus, les spécifications sont bien sûr absolument critiques.

Ingmar Hensbergen

Qualité et feedback

Hensbergen : "L'époque où les données relatives aux articles étaient principalement nécessaires pour les ventes en ligne est révolue. Avant le corona, nous avions 2,5 millions de visiteurs et 100 000 contrôles de disponibilité par semaine sur notre site Web. Lors de la première vague du Corona, le nombre de visiteurs a doublé et le nombre de contrôles de stocks a été multiplié par cinq. Cela signifie que 500 000 fois par semaine, une personne vérifie si un article particulier est en stock dans le magasin de bricolage près de chez elle. Et si nous n'avons pas de données sur l'article, cet article ne peut pas apparaître dans le contrôle du stock. Vous voyez donc que les données sur les articles dans une organisation omnicanale sont également importantes pour les ventes physiques."

Les fournisseurs en sont désormais bien conscients, note M. Hensbergen. Auparavant, Intergamma devait "harceler et harceler" pour obtenir des données. Depuis que le retailer explique de plus en plus quelles données sont nécessaires, comment elles sont utilisées dans tous les processus et systèmes et quelle est leur sensibilité, la prise de conscience de l'importance mutuelle des données d'un bon article s'accroît. En conséquence, Intergamma est déjà en mesure de tirer 80 % de son chiffre d'affaires de la datapool GS1 (GS1 GDSN).

La prise de conscience de l'importance mutuelle de bonnes données sur les articles s'accroît

"Nous donnons à nos fournisseurs un retour d'information automatique chaque mois sur le degré de remplissage et le délai des données relatives aux articles, et nous signalons toute anomalie qui nous est signalée. Bientôt, nous commencerons par un tableau de bord trimestriel avec des indicateurs clés de performance, sur lesquels nous nous concentrerons comme nous le faisons pour les performances de livraison. La plupart des fournisseurs en sont très satisfaits, car ces informations tirées de la pratique commerciale sont difficiles à trouver et les aident vraiment à apporter les bonnes améliorations."

Swiper comme sur Tinder

La quantité de données est aujourd'hui tellement importante qu'il est pratiquement impossible de faire quoi que ce soit manuellement. Intergamma dispose donc de plusieurs outils d'apprentissage automatique. L'un d'entre eux recherche les spécifications et les noms d'articles à la recherche de liens éventuels. Vous pouvez donc relier le parasol rose au parasol noir, la perceuse aux mèches et le pinceau à la peinture. L'équipe d'Hensbergen parcourt ces suggestions comme sur Tinder pour les approuver ou les rejeter.

"Outre la quantité de données, la vitesse à laquelle vous devez mettre à jour vos données a également énormément augmenté. De jours ou d'heures, à des minutes. Nous travaillons désormais avec un seul système PIM central pour tous les processus de l'ensemble de l'organisation. Nous avons gagné beaucoup de vitesse grâce à cela. Nous pouvons désormais mettre en place un nouvel article en 5 minutes. Et tout aussi rapidement le retirer si nécessaire." Les liens en temps réel avec les bases de données d'articles sont essentiels. Si vous recueillez des ajustements d'articles pour une mise à jour mensuelle, vous serez rapidement à la traîne. C'est pourquoi Hensbergen est si satisfait de la base de données GS1 en tant que partie indépendante. "Nous ne devrions pas nous concurrencer sur les données. Nous l'avons remarqué très rapidement. Les données sont importantes pour tout le monde et il est préférable de les organiser ensemble."

En plus de la quantité de données, la vitesse à laquelle vous devez mettre à jour vos données a également énormément augmenté

La responsabilité de chacun

Chacun a ses propres responsabilités. Gamma et Karwei reçoivent constamment des informations en retour sur les données : de la part des consommateurs qui signalent une erreur sur le site Web par le biais d'une review de produit, de la part des employés des comptoirs de commande dans les magasins, de la part des analystes de données ou de l'un des nombreux outils utilisés à Leusden. Mais l'ajustement des données sur la base de ces "messages d'erreur" ou suggestions reste une tâche pour le fournisseur lui-même. "Cela reste leurs données", dit clairement Hensbergen.

Si Intergamma n'est pas assez rapide ou si son fournisseur n'a pas les données en ordre, le retailer passe facilement à l'étape suivante de la chaîne. "Nous achetons certains articles par l'intermédiaire d'un grossiste, tandis que nous obtenons les données relatives à ces articles directement auprès du fabricant. C'est parce que le grossiste, par exemple, n'a pas les données en ordre. Ce n'est peut-être pas si important pour eux, mais cela perturbe énormément toutes sortes de processus pour nous. Alors nous allons nous-mêmes un peu plus loin."

Source : Vakblad Mix 

Blog
15/06/2021
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page:
Blog
15/06/2021
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page: